I'm a title. Click to edit me.

Click me and tell your visitors what's in your gallery.
P1040728.jpg

DAUGHTERS

Exposition / Installation

 

 

Structure : Prune Nourry

Lieu : Chateau Malromé

Poste : Scénographie

 

 

 

Équipe technique

Artiste : Prune Nourry / Scénographie : Benjamin Gabrié

1/9
PHOTOS

Événement

 

 

Les œuvres de Prune Nourry nous ont alertées sur le déficit de femmes en Asie, notamment en Chine et en Inde, où l’utilisation des nouvelles technologies – en premier lieu l’échographie permettant de déterminer le sexe du fœtus – est détournée à des fins de sélection du genre. Dans la Galerie du Château, un chemin fut ménagé à travers un amas de blocs de craie, évoquant les dessins de Lautrec et permettant de glisser d’œuvre en œuvre, des Holy Daughters et Terracotta Daughters aux moules de la série Process.

Scénographie

 

 

Dans la galerie du Château, un chemin ménagé à travers un amas de blocs de craie, évoquant les dessins de Lautrec, permet de glisser d’œuvre en œuvre, des Holy Daughters aux moules de la série Process. Cette craie blanche annonce aussi l’œuvre intitulée la Destruction n’est pas une fin en soi, dont la grande tête de Bouddha en plâtre, recouverte de bâtons d’encens, trône au centre de la cour de Malromé, accueillant les visiteurs du Château. On y pénètre par une oreille pour y contempler sa propre image réféchie par une multitude de miroirs rapetissants, hommage à un grand artiste de toute petite taille, Toulouse-Lautrec. La tête a autrefois couronné un corps fragmenté, créé pour le musée Guimet et disséminé dans ses espaces.

CROQUIS