I'm a title. Click to edit me.

Click me and tell your visitors what's in your gallery.

CHANGE ME

d'après Ovide

 

 

Mise en scène :

Simon Bourgade et Camille Bernon

Compagnie : Mauvais Sang

Poste : Scénographie

 

 

Distribution

Camille Bernon, Pauline Bolcatto, Pauline Briand, Baptiste Chabauty, Mathieu Metral

 

Équipe technique

Mise en scène : Camille Bernon & Simon Bourgade / Scénographie : Benjamin Gabrié /  Lumières : Coralie Pacreau / 

Son : Vassili Bertrand

1/1

Résumé

 

 

Au début de Change me, nous suivons l’histoire d’une jeune fille qui fait croire à son groupe d’amis et à sa petite copine qu’elle est un homme. Au cours d’une soirée où les deux jeunes filles s’apprêtent à avoir leur premier rapport sexuel, l’identité de la jeune transgenre est révélée et le scandale éclate. Notre spectacle met en scène la difficulté de l’affirmation de soi au milieu des autres et interroge la question du genre. Suis-je obligé de me comporter comme une fille à cause de mes attributs sexuels ? Alors, comme des fantômes surgissant du passé, apparaissent une fable mythologique d’Ovide, des interviews extraites d’un documentaire sur Teena Brandon, des scènes en alexandrins d’une pièce de Benserade…. L’histoire jusqu’ici linéaire, se tord et se transforme.

Scénographie

 

 

La scénographie de Change Me propose d'exposer sur le plateau l'ensemble des espaces ou se dérouleront les actions ; à la fois salle de bain, salon, voiture garée ou espaces d'apartés, tout est présent sur le plateau. La lumière permet d'accompagner la dramaturgie dans une première partie en ciblant des espaces de jeu, puis lorsque l'histoire se morcelle, la scénographie permet la coexistence des différentes temporalités de l'écriture. A la fois hyper-réaliste et surréaliste, tableau panoramique des espaces pratiqués par les personnages, la scénographie est avant tout un support de jeu aux couleurs de l'univers travaillé dans la mise en scène, puisant son origine dans l'histoire de Teena Brandon : le white-trash.

Copyright © 2015, Benjamin Gabrié